Quels sont les différents problèmes liés à l’humidité dans une maison ?

L’humidité est une chose naturelle. Elle varie en fonction des endroits. À un certain pourcentage trop bas ou trop élevé d’humidité, vous ferez face à un déconfort. Pour en savoir plus à ce propos, lisez cet article.

Un taux d’humidité faible

Pour se sentir à son aise dans un endroit clos, il est important que le taux d’humidité ou encore le degré d'ygrométrie soit bien respecté. Il existe deux cas de figure qui peuvent mettre une personne mal à l’aise au sein d’une maison. En effet, un taux d’humidité assez faible ou assez élevé peut mettre une personne mal à l’aise dans un endroit restreint soit une maison.

Alors, il est important que le niveau d’humidité soit situé à au moins 30%. Avec ce taux, vous aurez la possibilité d’éviter des problèmes de santé et une sensation d’inconfort. Il faut noter qu’un air trop sec n’est pas bon pour l’organisme. Vous aurez également du mal à respirer. Un air trop sec peut également avoir des conséquences sur vos meubles. En effet, lorsque l’humidité est faible, l’air puise celle qui se trouve dans vos meubles en bois par exemple. Ainsi, ils risquent de craquer lors d’une petite chute.

Un taux d’humidité élevé

Le taux d’humidité faible n’est pas le seul à pouvoir apporte un mauvais confort au sein de la maison. Un taux d’humidité élevé peut aussi être la cause de la réduction de confort. Par exemple, au sein d’une maison, si le taux d’humidité est élevé, vous aurez du mal à sécher lorsque vous transpirez. Le corps utilise l’air ambiant pour sécher un corps couvert de sueur. Dans une maison trop humide, il y a peu d’air que le corps peut utiliser. Il est donc difficile de sécher. La présence de sueur sur le corps entraîne un inconfort.

Il est donc conseillé de maintenir un taux ne dépassant pas les 50% d’humidité. Au-delà de ce taux vous pouvez voir apparaître des moisissures au plafond et au mur.